Radiothérapie : 8 compléments alimentaires et comment les prendre (recommandés par des docteurs !)

Salut mes kikis,

Aujourd’hui, je vous propose un petit topo sur les compléments alimentaires à utiliser sans danger pour maximiser les effets de la radiothérapie et diminuer les effets secondaires des rayons. Cette liste est validée par les docteurs Alain Dumas et Eric Ménat, tout deux médecins généralistes spécialisés dans le suivi des patients atteints de cancer. J’ai compilé cette liste en utilisant leur excellent ouvrage qui est malheureusement devenu très difficile à trouver car épuisé et donc hors de prix ! Mais pour avoir une idée, c’est celui-là : Cancer, un accompagnement qui change tout !

Alors pour que vous puissiez profiter de leur sagesse, à ces deux médecins précurseurs sans débourser des millions, je vous propose ce modeste article.

C’est parti !

  1. L’huile de foie de requin ou de chimère (alkylglycérols) – avantage : meilleure survie chez des personnes atteints de cancer et moins d’effets secondaires de la radiothérapie / posologie : supprimer le mois qui précède le début de traitement toutes les supplémentations en oméga 3 et oméga 6 et prendre 4 à 6 capsules par jour d’alkylglycérols, à poursuivre pendant toute la durée de la radiothérapie et les deux semaines qui suivent. Une fois ce protocole terminé, reprenez des suppléments d’oméga 3 et de l’huile de bourrache pour réparer les tissus cutanés. Les bonnes marques : Ecomer de Nutrilys (6 capsules par jour) ou Alkoxyl de Lescuyer (6 capsules par jour) par exemple
  2. Le Ginkgo biloba – cet arbre est le seul à avoir résisté à la bombe nucléaire d’Hiroshima, c’est pour vous dire ! Avantages : très utile en cas de radiothérapie, elle protège les petits vaisseuax, améliore la microcirculation, favorise la cicatrisation et lutte contre les risques de fibrose, posologie : à prendre pendant toute la radiothérapie et au moins un à deux mois après la fin des rayons.
  3. L’Aloe vera : avantages : formidable reminéralisant et alcanisant, très largement reconnu pour de nombreuses pathologies allant de la gastrite au diabète, c’est la plante de référence pour tout ce qui est brûlure. Des applications de gel d’Aloe vera pendant et après les radiothérapies permettent de réparer la peau. Posologie : choisir un gel pur avec le moins de conservateurs et d’excipients possibles. Par voie orale, 20 à 60 ml par jour en 2 ou 3 prises avant les repas / par voie locale : gel pur à appliquer à l’aide d’une compresse pour une action prolongée
  4. L’Aloe arborescens : avantages : action protectrice et réparatrice de la peau, dépuratif et reminéralisant, renforce l’immunité, anti-inflammatoire, antiproliférateur… Pour savoir comment l’utiliser, voir le site www.ileauxplantes.com
  5. Le curcuma : l’antioxydant de référence en cancérologie, anti-inflammatoire. Son effet synergique augmente l’effet de traitement de la radiothérapie et diminue les effets secondaires. En cas de traitement anticoagulant, ne prenez du curcuma que sous contrôle médical. Posologie : deux capsules par jour en général, marques de qualité : Curcuma P de Longévie, Curcuma-Poivre de Lescuyer, Dolupérine ou encore Curcumine Piper d’Oronalia. Pour aller plus loin, voir mon article
  6. L’aromathérapie : avantages – deux huiles essentielles largement reconnues contre les brûlures : la lavande aspic, cicatrisante et analgésique et le niaouli, aux propriétés radioprotectrices. Posologie : après (JAMAIS avant car photosensibilisante) chaque séance de radio, à utiliser pur ou de préférence mélangée à de l’huile végétale de millepertuis (action anti-inflammatoire et cicatrisante). On peut également utiliser à la place de l’huile végétale de millepertuis, celle de rose musquée, exceptionnelle pour réparer la peau abîmée ! Plus aller plus loin, voir mon article
  7. La silice organique : avantages – elle lutte contre la fibrose et aide à réparer la peau, posologie : à prendre par voie orale pour nourrir les tissus. 1 bouchon (10 ml) 2 à 3 fois par jour (surtout pas de cuiller en métal !!!) et par cure de plusieurs mois (cure de 2 à 4 litres qu’on peut répéter 2 fois par an si nécessaire). Peut également s’utiliser localement pur ou sous forme de gel. Silice de qualité : le véritable G5 sur www.silicium-organique.net/
  8. L’homéopathie : traitement à prendre systématiquement en cas de radiothérapie par voie externe – protocole pour un traitement de 5 semaines soit 25 séances de rayons :
  • La 1re et 2e semaine de radio : fluoricum acidum 7ch Tu.Gran. : 3 granules le matin à jeun + radium bromatum 7ch tu.gran. : 3 granules le midi à jeun + rayons x 7ch tu.gran. : 3 granules le soir à jeun
  • La 3e et 4e semaine de radio : fluoricum acidum 9ch Tu.Gran. : 3 granules le matin à jeun + radium bromatum 9ch tu.gran. : 3 granules le midi à jeun + rayons x 9ch tu.gran. : 3 granules le soir à jeun
  • La 5e semaine de radio et la semaine qui suit : fluoricum acidum 15ch Tu.Gran. : 3 granules le matin à jeun + radium bromatum 15ch tu.gran. : 3 granules le midi à jeun + rayons x 15ch tu.gran. : 3 granules le soir à jeun

 

Pour aller plus loin : Découvrez mon Pack Acteur Santé ICI

 

 

 

Suivez-moi !
0

Laisser un commentaire