Mon témoignage : j’ai testé les fragments d’ARN de Mirko Beljanski. Ou comment remonter vos plaquettes et globules blancs!

Bonjour chers lecteurs,

Aujourd’hui, je vais vous faire un petit retour d’expérience sur les fragments d’ARN de Mirko Beljanski. Il n’y a rien de mieux que les recommandations faites par des personnes qui ont elles-même testé les produits naturels pour aider en période de traitements contre le cancer, alors voici mon récit 😉 :

Lorsque j’ai appris que j’avais un cancer du sein triple négatif de type carcinome canalaire infiltrant de grade 3 en juin 2016, comme beaucoup d’entre vous le savez déjà, je me suis lancée dans une croisade personnelle en plongeant littéralement la tête la première dans l’univers vaste et infinie des médecines douces. J’allais guérir, et il me fallait trouver les meilleurs outils de médecines douces pour mieux supporter les traitements de type chimiothérapie et améliorer nettement mes chances de guérison définitive.

Aujourd’hui, vous savez que cette croisade a été menée à terme avec succès 😉 Et l’un des outils les plus précieux que j’ai eu l’occasion de tester en matière de compléments alimentaires contre le cancer, ce sont les fragment ARN du professeur Beljanski.

Les fragments d’ARN ont été parmi mes alliés les plus efficaces pour soutenir et remonter mes taux de plaquettes et de globules blancs pendant la chimiothérapie ! Au fur et à mesure des prises de sang, je pouvais littéralement voir mon taux de plaquettes exploser malgré les chimios de type FEC100 et Taxol reçus à raison de 3 FEC100 et 7 Taxol sur les 9 préconisés.

Concernant les globules blancs, il aura fallu repousser une seule chimiothérapie en raison d’un taux trop bas, mais je venais à peine de commencer les fragments d’ARN !

LES FRAGMENTS d’ARN, C’EST QUOI ?

Ils ne sont pas bien connus, en France tout du moins, mais ils sont d’une efficacité redoutable ! C’est le célèbre docteur Mirko Beljanski qui les a mis au point, mais s’ils restent aussi peu connus, c’est que ce cher chercheur du CNRS et de l’Institut Pasteur a décidé de distribuer le fruit de ses recherches sans demander l’avis de personne et qu’il n’y a aujourd’hui plus rien à breveter, donc pas d’argent pour les gros labos pharmaceutiques. Dommage !

Mais heureusement que nous sommes à l’aire d’Internet, donc je peux partager mon expérience avec vous 😉 Ces fragments sont extraits de bactéries de type Escherichia Coli (interdit en France, pourtant la méthode originale) ou de levures (autorisé en Europe). Vous trouverez ici une étude comparative entre ces deux procédés. Pris par voie orale, ces ARN agissent comme des amorceurs de la synthèse de l’ADN dans les cellules souches de la moelle osseuse. Au fur et à mesure que les cellules se divisent et se différencient, les plaquettes et globules blancs sont régénérés.’ Voilà comment fonctionnent ces fragments selon le professeur Beljanski.

Ce produit aide à soutenir les globules blancs et les plaquettes pendant les chimiothérapies, ni plus ni moins.

Les traitements de type FEC100 par exemple font très souvent chuter les cellules sanguines ce qui oblige bien souvent à stopper ou à repousser les séances de chimiothérapie. Il existe des facteurs de croissance chimiques de type EPO que les oncologues proposent parfois pour rebooster les globules mais ces facteurs sont eux-même cancérigènes, alors on tourne en rond…. Pour les plaquettes, à part les transfusions, la médecine classique ne propose rien.

COMMENT PRENDRE LES FRAGMENTS d’ARN ?

La posologie classique, et celle que j’ai prise avec succès est la suivante : une dose 2 jours avant la séance de chimio puis la seconde dose deux jours après la séance. Puis on poursuit à raison de 1 dose 2 à 3 fois par semaine jusqu’à J-2 de la prochaine séance et ainsi de suite.

Les doses se prennent le matin à jeun ou le soir au coucher et sont à laisser fondre sous la langue (ce produit se présente sous forme de petits cônes à ouvrir et c’est la poudre à l’intérieur qu’on laisse fondre..). Les fragments d’ARN sont 100% naturels et vous n’avez AUCUN effet secondaire à craindre. Prenez-les pendant toute la durée de la chimiothérapie.

COMMENT SE PROCURER LES FRAGMENTS D’ARN ?

ATTENTION : il existe un grand nombre de contrefaçons sur le marché, alors autant vous dire que vous ne devez pas prendre le premier produit venu…. On ne trouve pas de fragments d’ARN en France, mais plusieurs pays d’Europe les acceptent en tant que compléments alimentaires. Pour vous procurer les fragments Beljanski ReaLBuild®, vous pouvez commander auprès du labo américain Natural Source International à raison de 75 euros les 10 doses (procédé bactérie Escherichia Coli). Ou sur Oronalia pour 50 euros les 10 doses de 20 mg (après avoir créé un compte). Oui, les fragments d’ARN coûtent très chers, mais si vous avez des problèmes de chute de plaquettes et de globules blancs, il n’y a pas 36000 solutions. Et je vous garantis que ça a été d’une efficacité remarquable sur moi. L’étude comparative ci-dessus indique que les fragments à base de levures n’ont pas d’action sur les plaquettes, alors que les docteurs Alain Dumas et Eric Ménat ans leur excellent ouvrage ‘Cancer, un accompagnement qui change tout‘, expliquent que selon leur expérience, le procédé à base de levures est tout aussi efficace. J’ai moi-même utilisé ceux du laboratoire Oronalia, donc à base de levures, et je peux vous dire que mon taux de plaquettes a crevé le plafond… À vous de faire votre choix en conscience.

Dans tous les cas, Oronalia ou Natural Source International, voilà deux sources fiables, l’une pour les fragments à base de levures et l’autre pour ceux à base d’Escherichia Coli.

J’ai ensuite arrêté de prendre ces produits Beljanski une fois les traitements de chimiothérapie terminées. Et mes taux sanguins sont aujourd’hui parfaitement normaux.

 

J’espère que ce modeste témoignage pourra éclairer les interrogations que vous pouviez avoir au sujet du cancer, des fragmentd ‘ARN de Beljanski et de comment remonter les plaquettes et globules blancs pendant les traitements ! Si vous avez d’autres questions, n’hésitez pas à les partager en m’écrivant via le formulaire de contact du blog ou à contact@les-cahiers-de-carcinome.com.

Pour aller plus loin : Mes 5 solutions pour soutenir les globules et plaquettes pendant la chimiothérapie

 

Ou vous pouvez aussi vous inscrire à ma newsletter pour recevoir le pack de bienvenue qui comprend des fiches d’aide aux traitements contre le cancer dont une détaillée sur la problématique de la chute des globules et plaquettes. INSCRIVEZ-VOUS ICI !

 

Suivez-moi !
0

Laisser un commentaire