Cancer & Guérison : Comment j’ai adapté mon alimentation et changé ma façon de faire les courses ;-)

Bonjour !

Depuis que j’ai eu un cancer du sein en 2016, nous avons fait beaucoup de modifications dans notre façon de faire les courses et de manger en général. Et on peut dire que cela nous réussit, à moi et à ma famille !

Et comme vous me demandez régulièrement quoi faire côté alimentation pendant et après les traitements contre un cancer, je vous livre aujourd’hui nos « petits secrets » pas si secrets mais qui ont le mérite d’avoir été testés et approuvés par adultes et enfants 😉

Les produits laitiers de vache

Aujourd’hui, nous savons que le lait de vache contient des hormones et des facteurs de croissance qui favorisent le cancer de la prostate ainsi que le cancer du sein. J’ai donc arrêté d’acheter des produits laitiers à base de lait de vache, et nous avons par ailleurs beaucoup réduit notre consommation de produits laitiers anomaux en général. Alors on fait quoi en fait ?

  • On a remplacé les yaourts et les fromages de vache par des yaourts et fromages au lait de brebis et de chèvre bio
  • On a remplacé la crème fraîche par de la crème d’avoine, de riz et de noix de coco. L’avoine et le riz pour les tartes salées et la noix de coco pour les desserts
  • On a remplacé le lait de vache par du lait d’avoine, du lait d’amande et du lait de coco
  • On garde le beurre car il contient beaucoup de vitamine A qui a un rôle protecteur dans les inflammations ! Mais nous sommes passés au beurre bio cru qui n’a subi aucun traitement thermique contrairement au beurre pasteurisé
  • Petite astuce qui fonctionne à merveille : pour les crêpes, notre recette de base, c’est 3 œufs+500 ml de lait d’amande sans sucre ajouté + 250 grammes de farine complète de blé ancien (ou farine de sarrasin pour des crêpes façon « bretonne »

La viande et les produits animaux

  • Nous ne consommons plus de protéines animales le soir
  • Nous avons drastiquement diminuer la consommation de viande rouge (toujours achetée chez le producteur, local ou bio)
  • Nous consommons beaucoup moins de viande en général, et jamais prise en supermarché. Nous consommons pas mal d’œufs bio en revanche
  • On remplace l’apport de protéines animales par des protéines végétales : les légumineuses comme pois chiche, lentille et pois cassé. Ainsi que du sésame et de la spiruline, tout deux riches en protéines végétales !
  • Les poissons, c’est difficile, car mes hommes aiment le saumon, mais ce dernier est un peu trop mercuré maintenant… Je consomme moi-même de préférence petits poissons gras type sardine et maquereaux pour la teneur en oméga 3 et la faible présence de produits non désirables dedans !

Le sucre et les produits sucrés

  • Nous avons banni tous les produits raffinés et blancs, dont le sucre blanc : nous le remplaçons très avantageusement par du sucre de bouleau (=xylitol de bouleau), du sucre de coco, du sucre de canne roux non raffiné ou du sucre rapadura. Tous ces sucres ont des index glycémiques en général bien plus bas que le sucre blanc et contiennent encore des nutriments contrairement au sucre blanc raffiné
  • Nous ne consommons pratiquement plus de biscuits du commerce, remplacés par ma ‘recette de cookies maison qui tue’ :-), mais à consommer tout de même de manière très occasionnelle et après guérison, hein 😉
  • J’ai mis au point un certain nombre de desserts qui demandent très peu de sucre, comme les pommes au four, les tartes aux pommes maison, les compotes maison…
  • Nous n’achetons plus du tout de crèmes glacées et de glaces industrielles. Nous congelons des morceaux de fruits (banane en priorité, mais également fruits rouges, pêches, nectarine…) et nous les passons au blender avec plus ou moins de crème coco pou rune glace maison délicieuse ! Miammm ! Quand les fruits ne sont pas assez sucrés, on rajoute un trait de sirop d’agave par exemple…

Remplacer le gluten

Les personnes atteintes de cancer, mais également toutes les autres verront une amélioration de leur santé en diminuant la consommation de gluten. Nous l’avons supprimé pendant quelques temps et maintenant, nous en consommons de bonne qualité et en petites quantités.

  • Pendant plusieurs mois, nous avons banni la farine de blé et utiliser la farine de châtaigne pour les gâteaux et biscuits, ainsi que la farine de sarrasin, de pois chiche et de millet pour faire du pain
  • Nous avons également remplacé les crackers et biscottes classiques par du pain aux fleurs disponible en magasin bio
  • Aujourd’hui, nous réutilisons de la farine de blé pour nos desserts, mais uniquement de la farine de blé ancien du magasin bio. Le gluten contenu dans le blé ancien est beaucoup plus digeste que celui contenu dans le blé moderne

La question du sel

J’avoue, j’aime les plats avec du sel, des épices et des aromates 🙂 Mais le sel blanc est aussi pauvre qu’il est blanc ! Alors il y a bien le gomasio, mélange de sésame concassé, mais franchement, c’est cher et ça ne sale pas pour un kopec ! Alors je sale moins et j’utilise du sel rose de l’Himalaya. Ce sel est excellent pour les personnes atteintes de cancer puisqu’il aide à rétablir l’équilibre acido-basique ! Il aide également contre les reflux gastriques chroniques et aide à dissoudre les toxines, déchets et substances nocives. L’essayer, c’est l’adopter !

Les féculents

De ce côté-là, voilà ce que nous avons changé :

  • Nous avons supprimé les pâtes blanches que nous avons remplacées par des pâtes complètes ou semi-complètes bio
  • Nous avons remplacé le riz blanc par du riz sauvage, du riz noir et du riz rouge. En effet, le riz noir est un anti-cancérigène naturel grâce à ses composants antioxydants et il lutte par ailleurs contre le développement des cellules cancéreuses grâce à la présence d’anthocyanine et d’anthocyanes. Quant au riz rouge, il est naturellement dépuratif !
  • Nous avons en général diminué pas mal notre consommation de féculents, remplacés avantageusement par des légumes et des patates douces par exemple…

Des fruits et des légumes

Mets de l’huile !

Sachez avant toute chose que les seules huiles capables de supporter la cuisson sans être dénaturées et donc sans ‘produire’ de substances mauvaises pour la santé sont l’huile d’olive et l’huile de coco !

  • L’huile d’olive exclusivement pour la cuisson
  • L’huile de coco dans les desserts entre autres, qui est un concentré de bienfaits pour la santé et aide grandement à réparer des intestins abîmés par les traitements mais également par la consommation d’antibiotiques par exemple !
  • Choisir exclusivement des huiles vierges de première pression à froid biologiques si possible !
  • Consommer également parfois de l’huile de lin pour ses nombreux bienfaits en salade par exemple
  • Une cuillère d’huile de bonne qualité aidera grandement les personnes ayant des problèmes de constipation ! Testé et approuvé 😉

Les boissons et l’eau

  • Pour l’eau, à part utiliser un filtre à charbon activé d’excellente qualité comme le Berkey, il est difficile de trouver une solution satisfaisante. Et celles qui le sont coûtent très cher… Alors je n’ai pas la solution miracle à part filtrer votre eau avec un filtre Berkey, mais c’est un investissement.
  • Préférez dans tous les cas les bouteilles en verre aux bouteilles plastique !
  • Nous avons drastiquement diminué notre consommation de café et l’avons remplacé par du thé bio, noir ou vert avec un très de citron pour ne pas entraver l’assimilation correcte du fer par l’organisme !
  • Des tisanes avec des feuilles de verveine séchée par exemple, ça ne mange pas de pain 🙂

Voilà toutes les habitudes que nous avons changé depuis la maladie. Je n’ai pas la science infuse, mais je pense ne pas me tromper en disant que les personnes atteintes de cancer, mais également toutes les autres gagneront du capital santé en adoptant la plupart des propositions alimentaires ci-dessus 🙂

Et vous, qu’avez-vous changé dans votre façon de manger et votre hygiène de vie pendant les traitements contre le cancer et par la suite ? Partagez vos expériences dans les commentaires ci-dessous, j’y répondrai avec grand plaisir !

 

 

 

 

Suivez-moi !
0

1 commentaire sur “Cancer & Guérison : Comment j’ai adapté mon alimentation et changé ma façon de faire les courses ;-)

Laisser un commentaire