Retour des Enfers

Chers amis, chère famille,

Je ne vais pas mâcher mes mots, me voici revenue d’une belle virée en Enfer consécutive à la troisième session de chimio et dernier du protocole honni FEC. Petit récap en speed : 5 jours à vomir tripes et boyaux, ou plutôt bile et bile, 4 kilos en moins en 3 jours, un appel d’urgence à SOS Médecins par que mon chéri avait peur que je me déshydrate par dessus le marché, 2 jours en plus de récup bénie chez Anne et Michel après le retour des enfants à la maison parce que je vomissais rien qu’à l’idée de devoir assurer dès le lundi (protocole ayant eu lieu le jeudi d’avant). Puis un bon 10 jours pour récupérer, fort heureusement, nous sommes merveilleusement entourés et donc nous avons eu toute l’aide nécessaire, sans ça, je ne sais pas comment on aurait fait.

Après une séance chez ma chère kinésio, j’ai enfin récupéré mon aura qui s’était barrée en route, en gros, je me sentais tellement empoisonnée qu’elle a pris peur et qu’elle ne voulait pas revenir. Blague à part, les 5 pires jours de ma vie, sans mâcher mes mots.

Le bon dans l’histoire, c’est qu’il n’y a plus grand-chose qui me fasse peur au jour d’aujourd’hui !

Prochain rdv, demain avec mon ostéo-énergéticien, histoire de nettoyer encore un peu tout ça, puis soirée de méditation à Bordeaux Centre, mardi découverte de la sophrologie, mercredi massage divin auprès de la Maison du Bien Être et jeudi rdv avec Monsieur Madranges, mon nouvel oncologue, qui selon mon infirmière star et mon acupunctrice adorée (nouvellement, eh oui, l’équipe grossit), est un very marvellous monsieur !

Tant mieux, car je vais dire au very marvellous monsieur qu’il n’y aura pas d’autres chimios et qu’il va d’abord devoir m’ouvrir avant de m’envoyer quoique ce soit d’autres comme poisons. Alors qu’ils opèrent, et là ils pourront voir ce qu’il en est. Et après, j’aviserai. Mais sur ma vie, il n’y aura pas d’autres empoisonnements d’ici là, au risque d’y perdre mon moral d’acier et mon ressort légendaire.

Le rapport bénéfices/pertes est beaucoup trop risqué. Au final, ma meilleure arme dans toute l’histoire reste le mental.

Et c’est pas demain la veille que je laisserai des cochonneries me l’enlever !

Amen

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *