Question de point de vue

Bonjour à tous,

Tout est question de point de vue. Faisons un petit exercice.

Le fait : j’ai un carcinome canalaire invasif de grade 3, tumeur triple négative. Ki 67 élevé : 80 %.

Okay, maintenant voyons les deux points de vue qu’on peut adopter.

Je peux dire :

J’ai un carcinome = tumeur maligne = cancer.

Canalaire = prend naissance dans les vaisseaux galactophores du sein.

Invasif ou infiltrant = les cellules cancéreuses ont infiltré le tissu qui entoure les canaux et les lobules

Grade SBR III = cancer indifférencié. Les cellules ont tendance à se développer rapidement, se propagent plus fréquemment et engendrent un pronostic plus sombre que les tumeurs dont les cellules cancéreuses sont bien différenciées.

Tumeur triple négative = le pronostic des cancers du sein triple négatif est moins favorable que celui d’autres types de cancer du sein.

Un index Ki-67 élevé indique que les cellules cancéreuses se divisent rapidement, donc chimio obligatoire.

Bien, vu comme ça, c’est sûr qu’on semble mal barré.

Mais qu’est-ce qui se passe si on décide d’adopter un autre point de vue ?

Essayons, juste pour voir :

Je peux donc aussi dire :

J’ai un carcinome canalaire infiltrant.= suite à un choc émotionnel intense, mon corps développe un cancer du sein, sa réponse biologique naturelle. Sein gauche chez une droitière = syndrome du nid, lié à la maternité et aux enfants. Choc intense, donc le caractère infiltrant / agressif semble approprié. Canalaire, car le choc intense dit au corps, danger pour la progéniture, je dois donc produire plus de lait, les canaux sont donc touchés en premier.

Grade SBR III = grade le plus élevé au niveau de l’agressivité. Après un gros choc et des situations de stress et d’angoisse élevés, le corps réagit proportionnellement, donc de manière agressive également.

Tumeur triple négative = trois marqueurs négatifs. D’accord. Mais pour le dernier marqueur, celui qui se nomme HER 2, c’est mieux s’il est négatif ou égal à zéro que positif. Quand il est positif, la tumeur est plus agressive que quand elle est négative.

Le Ki67 = chimio obligatoire. Okay. Mais des découvertes récentes démontrent que jeûner quelques jours avant et quelques jours après une chimio permet de protéger les cellules saines et de diminuer sensiblement les effets secondaires. Et comme qui dirait, j’ai ma petite expérience en matière de jeûne.

Pour terminer selon ce dernier point de vue, que j’ai, vous l’avez devinez, décidé d’adopter lorsque la partie primitive de mon cerveau qui régit l’instinct de survie s’est enfin tu (ainsi que mes hémisphères droit et gauche, laissant place au sage néo-cortex) :

on peut se mettre à hurler dans tous les sens : mais pourquoi moi ??? et se recroqueviller dans un coin. Mais au final, on peut aussi se dire qu’on connait au moins 4 autres femmes qui ont eu exactement la même chose, et qui sont toujours là pour en parler.

On peut aussi se dire qu’on est formidablement bien entouré par sa famille et ses amis, ainsi que par des spécialistes en tout genre

On peut aussi se dire qu’on va être pris en charge par l’un des meilleurs instituts de France.

On peut aussi se dire qu’on a la méditation, le jeûne, une grande sérénité, une santé de base d’enfer, une charpente de Canadienne bien plantée et surtout surtout :

UNE PUTAIN D’ENVIE DE VIVRE !!!

ALORS FUCK LE CANCER.

Bonne soirée les amis 😉

 

 

4 commentaires sur “Question de point de vue

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *