Post-Cancer : Mes joyeuses tribulations à La Roche Posay !

Mes chers kikis, mes chers cocos, ma chère famille et et mes chers amis sans oublier tous les illustres inconnus qui me lisent un peu beaucoup passionnément ou pas du tout,

J’entame aujourd’hui mon troisième jour de cure dans la sainte des saintes cités thermales, j’ai nommé La Roche Posay, le pays des petits vieux et des petites vieilles curistes.

Ici, soyez-en assurés, on n’a pas d’autre choix que de se sentir furieusement jeunes quand on est en dessous de la barre des 59 ans et qu’on a encore toutes ses dents 😉 Alors là, du haut de mes 37 ans et 338 jours, je me sens comme à l’aube de mes 16 ans hahahah !

Mais j’aime bien mes petits vieux, car ici, tout n’est que eau thermale à gogo, que ce soit les soins, les crèmes en pharmacie en passant par le petit bidon de 1 litre qu’on vous donne à l’arrivée de la cure et que vous pouvez ensuite remplir, selon les prescriptions du médecin de cure avec 1/4, 1/2 ou 1 litre d’eau thermale sainte et bénie. cette eau, attention, buvez-là dans la journée, car elle est pure de chez pure, un concentré de silice qui vous retend la peau déssèchée comme une ficelle de string, oui mesdames ! Mais ça marche aussi pour ces messieurs ! ET ce qui est drôle, c’est que j’ai eu, dès le premier jour, droti au « Attention juste avec cette eau sainte, car elle peut vous constiper madâââmme ! « , et un petit vieux charmant d’ajouter à côté de moi : « Mais, vous savez, moi c’est tout le contraire, ça sort tout seul ! « .

Amen.

Alors je m’en vais tous les matins avec mon petit bidon à remplir à la fontaine sainte du sacro-saint lieu thermale La Roche Posay, depuis mon petit cottage avec cerisier plein de délicieuses cerises rouges, je marche 15 minutes au soleil pour être pile à 10h45 au vestiaire. Oui, ils ont été sympas, je commence tous les jours un peu avant 11h, ils ont dû voir mon très jeune âge et se dire, celle-là, c’est pas encore une petite vieille, elle n’est pas encore devenue insomniaque et n’est pas sur le piton tous les matins à 5h !

Et c’est parti pour une petite douche filiforme avec ma médecin à l’accent tellement russe (Mme Fidanov !!! ) que je ne comprends pas la moitié de ce qu’elle me raconte, mais ça va, elle ne parle pas beaucoup, heureusement), des pulvérisations faciales et corporelles, des bains de bubulles 100% détente et des petits massages-papotages avec la kiné qui va appuyer et tirer et masser ma foutue cicatrice de chambre implantable qui continue de chauffer et de piquer, même après m’être refaite charcutée par le chirurgien (cicatrice hypertrophique, ou chéloïde, appelez ça comme vous voulez, mais c’est de la saloperie, en gros, le système immunitaire produit TROP de tissus cicatriciel, c’est de la balle hein !).

Vers midi et quelques, je ressors du saint lieu, détendue et en pleine forme, sans oublier mon petit bidon d’eau bénite que j’ai pris soin de remplir à la joie fontaine. Avec toute cette eau thermale prise en interne et externe, ma peau va avoir un éclat qui vous éblouira jusqu’à Bordeaux, vous allez voir ce que vous allez voir !

Après-midi, direction trois fois par semaine, juste en face des thermes du Connétables (c’est là qu’ont lieu les cures), pour me rendre de l’autre côté de la rue au SPA Source, délicieux endroit magique plein de piscine, de sauna, d’hammam, de jakuzzi er de gentilles madames qui ne vous veulent que du bien (à partir du moment où vous payez à la fin, faut pas déconner :-). Ici, c’est des packs de soins ou des entrées au SPA que vous achetez au préalable et qui n’ont rien à voir avec la cure post-cancer remboursée par la sécu, mais rien n’est trop cher quand on est là pour se détendre, pas vrai ? Alors oui, mesdames et messieurs, je profite à merveille de ma promo spécial curiste et de mes 8 soins joliment intitulés Cocoon Spa Source (massage, hydrojet, soins pieds et autres relax dos) pour la modique somme de 340 euros. Mais je le vaux bien haha !

Pour l’instant, j’ai découvert les bienfaits du lit de relaxation aquatique, une tuerie de matelas d’eau avec une soufflerie de jets d’air qui tue et qui vous masse de haut en bas. Quand ça arrive au niveau de l’arrière du crâne, je vous garantis que vous savez ce qu’est le 7e ciel 🙂

Et aujourd’hui, je vais découvrir les joie du modelage relax dos, certes nettement moins exotique comme concept, mais tout aussi jouissif, j’en mettrais mon bidon à couper !

Alors je vous laisse car les soins m’appellent et je vous donne rendez-vous pour le volet 2 de mes tribulations à La Roche Posay !

Bizouilllllle !

 

Enregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *