Mon programme naturel spécial ‘ANTI-CANCER DU SEIN’ en 9 étapes

Mes p’tites cocottes, aujourd’hui j’ai décidé de partager avec vous mon programme anti-cancer du sein que j’ai appliqué dès l’annonce du diagnostic d’un carcinome canalaire infiltrant agressif en juin 2016.

Il s’agit d’un ensemble d’habitudes à prendre avant, pendant et après les traitements lourds, ou même simplement en préventif, si vous avez des risques de cancer du sein dans la famille par exemple. Ces habitudes concernent l’hygiène de vie, donc l’alimentation et les boissons à favoriser, les compléments adaptés ainsi que les pratiques sportives les plus recommandées en cas de cancer du sein ou de risque de cancer du sein.

C’est parti mes kikis, il n’y a que du bon, que du testé et que de l’approuvé 🙂

  1. En cas de cancer du sein, les aliments à privilégier clairement sont les suivants (les premiers aliments sont les plus efficaces contre le cancer du sein – tout doit être au maximum bio, agriculture local et/ou agriculture raisonnée) : ail, poireau, oignon vert, chou de Bruxelles, chou-fleur, chou pommé, chou vert, brocolis, radis, chou frisé, oignon, navet, chou vert, chou rouge, asperges. Puis, dans une moindre mesure, les têtes de violon, épinards, betterave, pomme de terre, piment Jalapeno, chicorée rouge, concombre et poivron orange 
  2. Les compléments alimentaires à privilégier en cas de cancer du sein : la mycothérapie spécifique au cancer du sein avec la consommation de champignons maïtaké et/ou reishi (j’en parle ICI)/ l’album viscum mali, gui spécifique anti-cancer du sein qui freine la progression du cancer du sein et favorise la mort des cellules malades (voir mon partage d’ordonnance ICI)
  3. Les plantes à éviter : évitez les plantes dites « œstrogènes like » telles que la sauge, la vigne rouge, le soja, le houblon, la luzerne, le sésame, le lin et le millepertuis -à éviter pendant la chimiothérapie-, le mélilot et le petit houx
  4. En cas de cancer du sein, les boissons spécialement recommandées sont les suivantes : le thé vert originaire du Japon et bio de préférence, en feuilles et non en sachet, en particulier le thé vert Matcha et Sencha. Les femmes japonaises qui consomment au moins 3 tasses de thé vert par jour sont beaucoup moins sujettes aux cancers du sein. (Évitez de commencer du jus de pamplemousse qui peut perturber le métabolisme de certains médicaments, notamment les médicaments immunodépresseurs et anti-cholestérol, mais par précaution il vaut mieux aussi l’éviter pendant la chimiothérapie).
  5. Les jus de légumes spécial anti-cancer du sein : jus de carottes/persil/épinards (ce jus favorise l’élimination à fond et la detox des émonctoires), et en général tous les jus qui contiennent les légumes cités dans le point 1 ci-dessus. Exemple de recettes :
    • Recette 1 : 5 carottes, 1 poignée d’épinards, 5-6 fleurettes de brocoli
    • Recette 2 : le jus star spécial chou avec 3 fleurettes de brocoli, 3 feuilles de choux kalé, 1 poignée d’épinards, 1 rondelle de citron, 15 framboises et 2 pommes
    • Recette 3 : 2 pommes, 3 carottes, 1 poignée de persil, 1 rondelle de citron
  6. Les sports à privilégier : des études ont démontré que l’activité physique favorise la lutte contre le cancer, mais le rythme et l’intensité de l’activité physique recommandés varient selon le type de cancer. Pour le cancer du sein, il faut compter minimum 30 minutes de marche à un rythme normal 6 fois par semaine. Pour les autres sports recommandés en cas de cancer du sein, vous avez le choix entre le yoga, le karaté-do, la nage, la randonnée, la marche nordique, le qi gong et le Taï chi.
  7. Les médicaments à éviter dans la mesure du possible en cas de cancer du sein ou de risque de cancer du sein : les médicaments hormonaux, les pilules œstroprogestatives, les progestatifs et les traitements hormonaux de la ménopause (il existe bon nombre de traitements naturels qui peuvent avantageusement remplacer les traitements de la ménopause).
  8. Le livre à se procurer dès l’annonce d’un cancer du sein ou même pour celles qui souhaitent le prévenir : Cancer du sein, prévention et accompagnement par les médecines complémentaires de la gynécologue Bérengère Arnal. Ce livre vous servira avantageusement d’accompagnement tout au long des traitements lourds par exemple, j’en ai d’ailleurs fait une critique ICI.
  9. Après les traitements, vous avez droit à une cure thermale de 3 semaines remboursée entre 65 % et 100% par la Sécurité Sociale (les mutuelles compensent en général le reste). Elle a lieu à la Roche Posay et est spécifique aux suites des traitements de cancer du sein. Elle doit être prescrite par votre médecin. Voir le site de la cure ICI !

Toutes ces recommandations sont vraiment spécifiques au cancer du sein, je n’ai pas fait la liste complète de tout ce qu’il faudrait faire en cas de cancer tout court. Il est évident qu’un rééquilibrage alimentaire complet, une suppression ou au moins une forte diminution des sucres et des farines industriels et une hygiène de vie complètement remaniée est nécessaire. Je n’ai pas non plus abordé le côté psychologique (méditation, reconnexion avec la nature, évacuer les mauvaises pensées, cultiver les bonnes émotions, etc…) car même si ces aspects sont tout aussi importants que la liste ci-dessus, je voulais faire un article vraiment spécifique au cancer du sein. Pour les autres aspect, parcourez mon blog et vous en aurez pour votre argent 😉

Pour suivre tous mes passionnants articles (;-) n’hésitez pas à vous inscrire à mon blog en suivant ce lien : http://eepurl.com/cq-jbb

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *