Interview : Comment Isabelle soulage les malades du cancer grâce au NURSING TOUCH !

Bonjour à tous,
Aujourd’hui, j’ai le plaisir d’accueillir Isabelle, qui va nous initier au Nursing Touch ! De quoi s’agit-il ? Ne vous fiez pas au nom, et venez vite découvrir cette pratique importée d’Outre-manche!
1/ Bonjour Isabelle. Pourriez-vous vous présenter brièvement ? 

Portrait site
Isabelle Linol, intervenant en nursing touch
Je m’appelle Isabelle, je suis praticienne en santé naturelle. Je me suis toujours intéressée aux moyens que l’on avait chacun de prendre soin de sa santé. Mes lectures, mes rencontres m’ont amenées d’abord vers la Médecine Traditionnelle Chinoise. Je me suis formée, pendant mes loisirs, au massage Tuina pendant plusieurs  années auprès de Sylvie Chagnon sur Bordeaux. Je l’ai pratiqué dans le cadre familial, familial élargi, amical…

Un déménagement et un changement de cadre de vie m’ont permis de suivre une formation de 2 ans sur Toulouse à l’EIBE et d’obtenir le certificat de Praticienne en Santé Naturelle. Les différentes techniques manuelles font partie de la « trousse à outils » du praticien.  Je me suis intéressée à l’accompagnement par le toucher et en ai fait mon sujet de mémoire. J’ai effectué mon stage de fin d’étude à l’Oncopole à Toulouse. Dans ces moments de grande fragilité, d’hospitalisation, le toucher peut être un appui, un réconfort.

2/ Pourriez-vous nous expliquer ce qu’est le nursing touch et quels sont ses origines ?

Le Nursing Touch est une technique d’accompagnement par le toucher qui trouve ses origines dans les pays anglo-saxons. Son utilisation, même en milieu médicalisé, apporte détente et réconfort aux patients et agit également sur la douleur.

3/ En quoi le nursing touch peut-il aider les personnes atteintes d’un cancer et à quel moment de leur parcours ?

C’est une série d’effleurages doux, où seuls les récepteurs de la peau sont sollicités.  Les mouvements sont répétés un certain nombre de fois et la pression (douce) est toujours la même. Le rythme, la pression, la présence bienveillante sont essentiels. C’est cette douceur qui fait qu’il n’y a aucune contre indication. Le Nursing Touch peut être pratiqué sur des enfants, des femmes enceintes, des bien portants, des personnes hospitalisées, des personnes âgées, des malades…

4/ Vous travaillez en relation avec la Maison Rose à Bordeaux. Proposez-vous vos services dans d’autres établissements ? Comment en bénéficier ?

J’interviens à la Maison Rose une fois par semaine et le reste du temps à mon domicile.
5 / Côté pratique, comment se déroule une séance ?
La séance se déroule sur table de massage, le produit utilisé est le talc. Le corps est massé en entier, d’abord le dos et l’arrière des jambes. Seule la partie massée est découverte. Ensuite, la personne se retourne pour être massée sur le visage, la tête, les bras, le ventre , les pieds et l’avant des jambes. La séance se termine, si on le souhaite, par un échange sur les ressentis.

6/Le nursing touch est une technique que tout le monde peut apprendre. Quels conseils donneriez-vous aux personnes désireuses de pratiquer elles-même cette technique, notamment pour aider leurs proches malades ?

C’est une méthode simple à apprendre, pas besoin d’être professionnel pour découvrir le toucher et améliorer le contact que l’on a avec nos proches. Quand on est proche d’une personne malade ou d’une personne hospitalisée, on ne  sait pas toujours comment montrer notre sollicitude, on ne sait pas toujours quels mots employer : on peut être là, présent à l’autre et le toucher devient la forme de dialogue, une communication différente.

7/ Comment le nursing touch est-il considéré dans les milieux médicaux actuels en France ? Y-a-t-il une réelle reconnaissance comme en Angleterre ?

Le praticien en Santé naturelle commence à être reconnu dans les hôpitaux. Les séances de réflexologie, de sophrologie font parfois partie des soins de support. Le Nursing Touch peut-être pas encore. À l’Oncopole de Toulouse, quelques infirmières et aide-soignantes avaient reçu une formation de Nursing Touch. Le manque de temps ne leur permettait pas de l’utiliser dans les meilleures conditions. Le service accueille régulièrement des stagiaires qui interviennent auprès des patients et auprès du personnel soignant.

8/ Tous les types de malades peuvent-ils bénéficier du nursing touch ?

Tous les malades peuvent en bénéficier. Si le corps ne peut pas être touché dans son entier (positions difficiles, pansements, appareillages), le Nursing Touch se fera sur les parties du corps disponibles. Pendant les traitements, il peut être un appui, une façon de reconnaître son corps autrement que dans la maladie, d’être touché en dehors des soins parfois intrusifs, de reprendre contact avec son corps dans son entier et de reconnaître que l’on peut apprécier un moment de bien-être. Il peut être pratiqué à tous les stades du traitement : il peut aider à supporter les effets secondaires des traitements, il peut aider à la détente dans les moments un peu anxieux. Il peut être aussi un « moment ordinaire » de partage où la maladie n’est pas au centre de la relation.

9/Vos patients sont en grande majorité des personnes atteintes d’un cancer. Qu’est-ce que cette clientèle particulière apporte à votre métier et à votre propre manière d’appréhender le monde ?

À la Maison Rose, les personnes qui viennent me rencontrer sont toutes touchées par le cancer, en traitement ou post-traitement, mais à mon domicile, les personnes qui viennent me voir ne sont pour l’essentiel pas malades ; elles sont en recherche de bien-être, de détente, de réconciliation avec elles-même. Victimes de stress qui peut se répercuter sur la santé, elles cherchent une façon de s’occuper d’elles-même. Chaque rencontre est unique et la personne que je reçois n’est pas « un malade » mais une personne dans son entier qui s’autorise un moment de bien-être, qui s’autorise d’être à l’écoute.

Ces moments sont pour moi très enrichissants, je  rencontre au sein de la Maison Rose des femmes en recherche de vrais contacts, des sensibilités à fleur de peau, un élan pour aller vers une vie meilleure, une prise de conscience de la nécessité d’être acteur de sa vie, d’être à l’écoute de soi et des autres.
Je me sens faire partie d’une chaîne de solidarité où ma place est juste. Je donne, je reçois et je partage.
10/ Vous pratiquez également la réflexologie plantaire Tuina. Pouvez-vous nous dire en quoi cela consiste ?

À mon domicile, parfois à la Maison Rose, je pratique la réflexologie plantaire , technique d’effleurages de pressions, de torsions légères pétrissages… Toute la surface du pied va être stimulée. Elle donne des effets presque immédiats : sensation d’apaisement, de légèreté, de détente. Quand on est peu habitué aux massages ou qu’on ne veut pas se déshabiller, il est plus facile de confier ses pieds. Comme tous les moments de bien-être, c’est l’occasion de faire une pause dans son quotidien.

Le massage Tuina, lui, est basé sur les principes de la Médecine Traditionnelle Chinoise. Il vise à rééquilibrer la circulation de l’énergie dans notre corps et permettre ainsi détente et bien-être. Le corps peut être massé dans son entier, c’est alors un massage long, mais on peut aussi opter pour un Tuina du dos…

Adresse eibe : www.eibe-formation.com
Site nursing : www.lenursingtouch.fr
Isabelle linol 154 b avenue de la Libération, 33700 Mérignac : isatouch.e-monsite.com
Merci à Isabelle pour son partage d’expérience ! J’ai testé, je vous recommande Isabelle chaudement.
[spider_facebook id= »1″]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *