Interview : Comment Céline utilise la kinésiologie pour aider les gens !

Et voici une nouvelle interview, cette fois-ci, il s’agit de l’interview de ma kinésiologue, Céline Chandou basée à Saint Médard-en-Jalles, que je recommande chaudement à toutes celles et ceux qui ont des problèmes à régler ! Céline m’a accompagné dès le départ dans mon processus de guérison du cancer du sein et elle m’a également aidé à former mon équipe de personnes-ressources en dehors du parcours médical. Une aide précieuse !

Céline, activateur de potentiel

1/Bonjour Céline. Peux-tu te présenter brièvement aux lectrices et lecteurs des Cahiers de Carcinome s’il-te-plaît ?

Je suis Céline Chandou, j’exerce la profession de kinésiologue énergéticienne, que je mêle à d’autres méthodes associées telles la numérologie karmique et autres. Je suis aussi formatrice dans ces domaines et en différentes techniques de bien-être.

À mes heures perdues, je chante, je danse, je m’occupe de mes 3 enfants… et de mon compagnon, avec lesquels je partage mon crédo de l’authenticité.

C’est au hasard d’une période bien désagréable de ma vie, il y a une quinzaine d’années maintenant, que j’ai fait une rencontre extraordinaire  avec la  kinésiologie. Cette séance a juste transformé ma vie. J’avais trouvé ma vocation ! Chemin faisant, après différentes carrières professionnelles, j’ai donc appris mon beau métier. Je suis aujourd’hui installée depuis 5 ans en tant que kinésiologie certifiée.

Je suis profondément curieuse des nouvelles techniques de mieux-être, car je suis animée par l’évolution de l’être humain et très curieuse de comprendre l’invisible. Alors je teste, j’expérimente puis souvent, je me forme de façon à être toujours meilleure pour moi-même et pour améliorer l’accompagnement de mes clients.

Mes métiers sont de réelles passions, une philosophie de vie pour ainsi dire, qui m’animent et qui du coup sont indissociables de mon quotidien !

2/ Beaucoup de gens ne savent pas vraiment ce qu’est la kinésiologie et en quoi cela consiste. Pourrais-tu éclairer nos lanternes ?

Pour moi, la kinésiologie est un révélateur de potentiel.

La définition officielle reprend l’idée que c’est une méthode douce, globale de gestion des stress physiques, émotionnels ou mentaux. C’est une technique non médicale qui permet de communiquer avec le corps grâce au test musculaire.

En fait, depuis notre plus jeune âge, notre corps enregistre tout et n’oublie rien. II dispose d’une mémoire indélébile et, au moyen de la kinésiologie, nous avons appris à poser des questions au corps et à comprendre les réponses qu’il nous donne. Grâce à cette méthode, nous remontons jusqu’à la source des maux afin les libérer.

C’est une technique très liée aux neurosciences. En d’autres termes, on « connecte » le corps avec le cerveau pour s’épanouir dans une action coordonnée entre vouloir et pouvoir !

 En synthétisant diverses techniques (médecine chinoise, méthodes énergétiques, etc.), la kinésiologie permet de rétablir les communications entre corps et mental dans le but de mieux contrôler ses émotions et développer son potentiel sans limitation.

Un des objectifs principaux de la kinésiologie est de mettre en évidence par ces tests musculaires, des déséquilibres énergétiques et les stress qui empêchent l’individu d’exploiter ses pleins potentiels physiques, émotionnels et mentaux.

Grâce à la kinésiologie, le corps, le mieux à même de connaître ses propres besoins, ne nous dit pas seulement quelles sont les carences et faiblesses, mais nous propose, aussi et surtout, les priorités d’intervention (quand et dans quel sens il faut agir) pour rétablir l’équilibre énergétique du corps. Fidèle à ce concept, que le corps possède en lui ses propres ressources, le kinésiologue agit avec une neutralité nécessaire et bienveillante.

3/Quelles sont les origines de la kinésiologie ? Quelle est sa place dans le monde occidental ?

Au début des années 60, le Dr George Goodheart, chiropracteur américain, découvre une relation directe entre le tonus musculaire et l’état de stress.

Il établit une corrélation spécifique entre les points réflexes, que les Dr Chapman et Bennett découvrent dans les années 30, et des muscles spécifiques.  Il met alors au point le test musculaire ou test kinésiologique qui permet d’évaluer l’état énergétique de différents systèmes. Cela le conduit à s’intéresser aux méridiens, clés de la médecine chinoise depuis plus de trois millénaires. Il met en évidence l’étroite relation entre les muscles, les méridiens, les organes et les émotions.

Après 15 années de recherche, il publie un ouvrage sur l’équilibration des muscles par la stimulation manuelle des points d’acupuncture. La kinésiologie Appliquée est née.

En suivant, John Thie publiera La Santé par le toucher, destinée aux mères de famille. Succès mondiale pour la méthode !

En découleront par la suite les méthodes du Brain Gym, merveilleux outil de synchronisation des hémisphères cérébraux, le concept 3 en 1, la lecture de l’aura en kinésiologie, la kinésiologie relationnelle, etc.

La kinésiologie est une science évolutive qui vit avec son temps !

4/Quels types de personnes viennent te consulter ? Quelles sont les profils que tu rencontres au quotidien ?

La kinésiologie est une technique énergétique ouverte à TOUS.

On consulte un kinésiologue quand on ressent un mal être, qu’il soit physique, émotionnel, mental, parfois même spirituel. On consulte quand on souhaite revenir à soi, mais également pour prévenir des maladies.

‘Un esprit sain permet d’avoir un corps sain’, telle est ma maxime !

Du bébé qui n’arrive pas à dormir au senior qui souffre physiquement, en passant par la personne en mal d’amour ou qui a besoin de se découvrir, la kinésiologie accompagne tous les maux à tous les âges dès lors que la personne souhaite aller mieux.

5/Quelles sont les cas les plus marquants que tu aies eu ? Les changements les plus spectaculaires obtenus grâce aux séances de kinésio ?

C’est toujours délicat de répondre à cette question, car la kinésiologie et les méthodes énergétiques n’ont rien de magique ! Elles dépendent de la capacité de chacun à réagir pour aider son propre rétablissement.

Il est vrai que mon métier reste un profond accélérateur de mieux-être, et parfois nous vivons de vrais moments de grâce dans des délais extrêmement courts.

Une patiente avec des douleurs terribles de jambes, qui ne pouvait qu’à peine marcher est aujourd’hui libérée de ces maux. Ce fut un vrai soulagement pour elle.

Des personnes un peu dans le flou de leur réalisation propre, pour lesquelles rien n’est conforme à leurs vies rêvées et qui après 3-4 séances chamboulent complétement leurs fonctionnements obsolètes pour se réaliser dans leurs axes de vie avec de francs sourires qui remplace les pleurs. Ça, c’est magique !

Le plus amusant, ce sont les séances avec les enfants, qui ont du mal à dormir ou à écrire par exemple, et qui après 2 ou 3 séances sont métamorphosés. Apaisés et soulagés.

Sur mon site www .celinechandou.fr, et ma page FB Céline Chandou Kinésiologue, les témoignages sont souvent très parlants.

6/Comment la kinésiologie peut-elle aider toutes ces personnes ? En quoi peut-elle être complémentaire des traitements dits « classiques » ?

La maladie (physique, émotionnelle ou mentale) naît d’une émotion non gérée.

L’émotion stagne dans des zones non visibles à l’œil nu ( le corps astral), puis appuie sur le corps éthérique jusqu’à créer d’abord un malaise, une petite douleur, dans une zone du corps bien définie en fonction de ce que l’inconscient souhaite faire comprendre à l’être. (Notion de décodage biologique, voir les ouvrages de Michel Odoul ou Jacques Martel à ce sujet par ex).

Puis si son porteur n’entend pas l’information, c’est la maladie plus ou moins grave selon l’émotion à évacuer. De la petite angine au cancer ; tout est énergie émotionnelle.

La maladie devient donc un révélateur d’un mal être psycho-émotionnel non entendu.

Ma méthode travaille justement sur ce décodage biologique.

La kinésiologie, comme les soins énergétiques que je prodigue, permettent d’aller chercher les maux à la source. En mettant « des maux sur les mots », bien souvent le travail de « guérison » est à moitié fait.

Lorsque la maladie est déjà en place, qu’elle soit physique (cancer, etc.…) ou mentale (dépression, burnout…), il est souvent un peu tard pour utiliser les méthodes énergétiques seules.

Aussi, notre approche sera complémentaire avec l’allopathie et les  autres techniques plus conventionnelles. Une chose est sûre, la maladie prise à temps n’est pas une fatalité. L’énergétique a des ressources incroyables pour accompagner la médecine classique, notamment sur la gestion des douleurs physiques, mentales et émotionnelles.

L’idéal est de consulter un kinésiologue avant que la maladie n’apparaisse !

Je pars du postulat que tout est complémentaire. Travailler dans l’objectif de « la guérison » du consultant me semble extrêmement important. Aussi, il n’y a rien de magique, ni l’allopathie, ni la kinésiologie, ni l’énergétique. Tout est question de compréhension, afin d’accompagner le corps en conscience vers sa propre guérison.

J’observe qu’un comprimé seul ne fera pas de miracle, la maladie reviendra si elle n’est pas « éliminée » à sa source, qui est systématiquement émotionnelle. Cependant une maladie déjà déclarée, comprise et accompagnée sera bien plus profondément soignée si elle est entendue.

Tous les moyens sont bons s’ils sont intelligemment proposés, et pour moi, la meilleure solution est celle qui fonctionne pour soi !

 7/Comment se déroule une séance de kinésiologie dans ton cabinet de Saint Médard en Jalles ?

La séance se passe bien souvent en 3 temps.

  • D’abord, on se pose un moment ensemble pour discuter des objectifs de la personne qui vient consulter. Cette phase-clé permet de définir précisément les besoins fondamentaux.
  • Puis vient le temps de la séance elle-même. La personne est souvent étendue sur la table, et la séance peut commencer « pour de vrai » ! C’est à ce moment qu’on va relever les blocages. En kinésiologie, nous n’avons pas besoin de toute l’historique, mais uniquement de quelques fragments que j’appellerai « endommagés » qui souhaitent être réparés. En libérant les émotions de ces fragments de vies, on permet une libération rapide de la personne traitée.
  • Ce qui m’amène à la dernière étape, celle de la « correction », durant laquelle le kinésiologue à l’aide des méthodes les plus adaptées à la personne traitée, va retransmettre, de manière énergétique, au corps la nouvelle voie à emprunter pour recouvrer la santé.

Pour tout vous dire, une séance de kinésiologie ne s’explique pas…, elle se vit, car elle est souvent ressentie différemment !

8/Côté pratique : quel est le prix d’une séance, et quelle est la fréquence des rendez-vous ?

Le tarif de la séance 60 € et dure environ 1h-1h15 pour les adultes. Pour les enfants, il faut compter 40 €.

Les séances sont espacées d’au moins 21 jours. Cette durée correspond à au temps que la cellule mettra pour absorber la nouvelle information induite lors de la séance.

La kinésiologie est une « thérapie courte », aussi, un sujet avec des profondes difficultés sera en général accompagné pendant 4 à 5 séances en moyenne.

 9/Lorsqu’on suit des séances de kinésiologie, à quoi faut-il s’attendre ? (Découvrir son moi profond, des facettes de soi qu’on préfère ignorer, des forces insoupçonnées ?)

Lorsqu’on fait des séances de kinésiologie, on peut d’abord s’attendre à une profonde libération physique à chaque séance. Puis plus le ressenti de la personne se développe, plus il y aura d’allant, de sourires, de mieux être global. Le sujet va de plus en plus expérimenter de vraies transformations de ses fonctionnements considérés obsolètes.

D’ailleurs, je me souviens de cette cliente qui ne comprenait pas pourquoi ses collègues commençaient à l’apprécier (ce qui était initialement l’objectif de son suivi !). Elle avait l’habitude d’être considérée comme la « mégère » du service, et en 3 séances, elle s’était profondément transformée pour le meilleur finalement. Cette anecdote me fait toujours autant sourire, car cette cliente était vraiment en colère parce qu’elle allait bien. Ce thème fut l’objet de ma dernière séance avec elle ! « Accepter d’être aimée dans ma joie de vivre ! »

Je l’ai revu, il y a quelques temps, et j’avoue que la femme «  étriquée » du premier rendez-vous est devenue rayonnante en tout point ! Magnifique !

Pour conclure, une séance de kinésiologie ne laisse personne indifférent et chacun réagit selon ses propres codes. Aussi, l’astuce est de venir me voir sans espérer voir des tours de magie ou avoir des objectifs de performance… Le résultat est toujours plus probant ensuite !

10/ Un petit message pour les personnes qui aimeraient tester la kinésiologie ?

La kinésiologie ça se vit…. Alors, tentez le coup, vous pourriez bien être surpris de vos IMMENSES POTENTIELS !

Merci

Céline Chandou : son SITE INTERNET

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *