Cancer & compléments alimentaires, 2e partie : par où commencer et mes 3 astuces pour les débutants

Mes très chers lecteurs,

Voici la suite de mon grand dossier composé d’une série de 5 articles détaillés sur les compléments alimentaires. Pour découvrir la première partie de ce dossier, Ce qu’il faut savoir avant de choisir ses compléments alimentaires, cliquez ICI.

Pour rappel, les 5 parties de ce dossier spécial :

  1. Cancer & compléments alimentaires,1re partie : ce qu’il faut savoir avant de les choisir

  2. Cancer & compléments alimentaires, 2e partie : par où commencer et mes 3 astuces pour les débutants

  3. Cancer & compléments alimentaires, 3e partie : quels compléments contre la fatigue, l’anxiété, la douleur, etc. ?

  4. Cancer & compléments alimentaires, 4e partie : comment renforcer son système immunitaire ?

  5. Cancer & compléments alimentaires, 5e partie : quelles marques et quels produits je recommande (testés et approuvés !)

    Afin de recevoir le dossier au grand complet sans avoir besoin de vérifier chaque jour les publications sur mon blog, inscrivez-vous à la newsletter et vous recevrez la série complète sur les compléments alimentaires en un seul mail une fois toute cette série publiée !

Pour vous inscrire et recevoir bientôt mon dossier complet sur les compléments alimentaires dans un seul mail, c’est ICI !

 Par où commencer (mes 3 astuces)

Quand on apprend qu’on a un cancer, notre monde s’effondre et on est complètement perdu et terrorisé. ET quand on décide de devenir acteur de sa guérison et qu’on se met en quête de compléments alimentaires pour soutenir notre organisme, on se retrouve très vite noyer dans l’océan des possibilités !

Je suis passée par là, et croyez-moi, je sais aussi ce que c’est que de ne plus savoir où donner de la tête en me demandant si je dois prendre ou non tel ou tel complément, pour quoi, comment, quand, etc.

Alors avec le recul que je possède aujourd’hui, je crois que j’opterais pour l’une des deux solutions qui vont suivre :

  1. Je me mettrais en quête d’un naturopathe qualifié et je prendrais rendez-vous afin de me faire suivre par ce spécialiste tout au long de la maladie et même après et d’élaborer avec lui ma trousse personnalisée de compléments alimentaires adaptée à mon terrain, à ma pathologie et à mon état (voici l’interview de ma naturopathe Eva Dulille au passage)
  2. Je demanderais à mon médecin de me prescrire une prise de sang afin de connaître mes besoins exacts (Globules bas ? Manque de vitamines ? Anémie ?….) et j’emmènerais ces résultats chez mon médecin naturopathe
  3. En attendant de prendre rdv et de faire les prises de sang etc, j’irais au plus SIMPLE dans mes recherches et je vais vous dire ci-dessous comment faire afin d’éviter de vous perdre dans l’océan des compléments

Bien souvent, au moment du diagnostic du cancer, on est perdu, certes, mais on ne sait pas non plus vraiment ce qui nous attend, ce qu’on a, la nature véritable ou le degré de gravité de la pathologie… et bien souvent, on ne sait même pas ce dont notre corps a le plus BESOIN ! Pour choisir notre trousse de compléments correctement, on doit déjà savoir ce qui nous manque : ais-je un terrain très acide ? (les personnes atteintes de cancer ont en règle générale, un PH acide voir très acide), suis-je anémié ?

La prise de sang va aider à déterminer les compléments les mieux adaptés à votre cas personnel.

ATTENTION : Votre trousse de compléments alimentaires devra être adaptée EN FONCTION des TRAITEMENTS que vous allez suivre ! Chimio, radiothérapie, hormonothérapie, opération ou encore traitement alternatif exclusif… Les différents traitements ou manières de se traiter auront forcément une incidence sur ce dont vous aurez besoin et sur les COMPLÉMENTS CONTRE-INDIQUÉS OU PAS !

D’où l’importance de se faire suivre par un naturopathe tout au long de la maladie et après, MAIS ENCORE PLUS PARTICULIÈREMENT PENDANT UNE CHIMIOTHÉRAPIE, UNE RADIOTHÉRAPIE ou une HORMONOTHÉRAPIE.

Choisir ses compléments pour les débutants

Vous êtes de celles et de ceux qui veulent être acteur de leur guérison et prendre le crabe par les pinces dès l’annonce de votre diagnostic ?

BRAVO ! Alors en attendant que tout se mette en place comme indiqué ci-dessus, voici comment ALLER AU PLUS SIMPLE quand il s’agit de commencer à choisir ses compléments alimentaires alors qu’on ne sait pas encore ce qui nous arrive vraiment ! Vous pourrez arriver avec cette liste chez votre naturopathe afin de déterminer les compléments les mieux adaptés à TROIS CATÉGORIES.

En effet, dans son merveilleux livre Les 9 clés de la rémission, la chercheuse spécialisée en oncologie et consultante en médecine intégrative, Kelly A.Turner, confie que toutes les personnes ayant connu une rémission du cancer qu’elle avait eu le plaisir d’interviewer prenaient des compléments issus de ces TROIS CATÉGORIES :

  • Les compléments qui favorisent la digestion : enzymes digestives (protéolytiques et pancréatiques) – elles vont aider le système digestif à dégrader la nourriture / prébiotiques et probiotiques – elles contribuent au processus de digestion et renforcent vos défenses
  • les compléments qui aident à la détoxification (attention en phase de chimio/radio, voir absolument avec votre naturopathe !) : les antifongiques (prêle, ortie et feuille d’olivier par exemple) qui limitent le développement de la candidose et autres champignon / les antiparastaires (coque des fruits du noyer noir et hydraste du Canada par exemple) qui limitent le développement des parasites / dépuratifs hépatiques (chardon-marie, desmodium, racine de pissenlit ou de réglisse par exemple) qui facilitent la détox du foie
  • les compléments qui stimulent le système immunitaire : les stimulants immunitaires (aloès, vitamine C, certains champignons, huile de poisson et oligoéléments, par exemple) / les vitamines comme les suppléments de vitamine B12, de vitamine D et de mélatonine (ici l’analyse sanguine sera à même de vous dire si vous avez besoin ou non de ces suppléments)

Voici donc les 3 catégories de compléments alimentaires répertoriés par la chercheuse en oncologie Kelly A. Turner. Le suivi avec votre naturopathe permettra de définir les contre-indications éventuelles de tel ou tel complément en fonction de votre état, de votre pathologie et des types de traitements suivis (pour exemple : pour le curcuma, il y aura des précautions différentes à prendre en fonction de si vous suivez une chimio, une radiothérapie ou si vous suivez un traitement alternatif par exemple !

Alors pour conclure cette seconde partie, un petit récapitulatif pour vous :

  1. Trouvez un naturopathe ou/médecin qualifié pour vous faire suivre
  2. Faites une prise de sang pour déterminer vos besoins
  3. Cantonnez vos recherches de compléments aux catégories ci-dessus, notez vos recherches et partagez-les avec le spécialiste qui va vous suivre pour déterminer VOTRE TROUSSE DE COMPLÉMENTS ALIMENTAIRES PERSONNALISÉE qui va évoluer au fil de vos traitements !

ET je ne le répèterai pas assez : renseignez-vous ABSOLUMENT avant de prendre un complément pour connaître les éventuelles contre-indications en fonction de votre état, pathologie et traitement !

J’espère que cette partie vous aura aider à y voir plus clair 🙂

Pour vous inscrire et recevoir bientôt mon dossier complet sur les compléments alimentaires dans un seul mail, c’est ICI !

Et je vous souhaite de tout cœur que ce tournant vous soit favorable ! À VOTRE GUÉRISON !

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *